Candidose vaginale : quel traitement pour s’en débarrasser ?

À un moment de la vie de la femme, elle peut souffrir d’une infection vaginale : la candidose. Bien qu’elle ne soit pas généralement grave pour la santé, cette affection est connue pour déranger les femmes en raison de ces symptômes gênants.

Au nombre de ces symptômes, on peut mentionner les pertes blanches et la démangeaison qui l’accompagne. Vous souffrez peut-être de ce mal, mais vous ignorez beaucoup de choses à son sujet, la lecture de cet article vous sera bénéfique.

Qu’est-ce que la candidose ou la mycose vaginale ? Comment la reconnaître ? Quels sont les traitements disponibles pour lutter contre la candidose vaginale ? Comment prévenir l’infection pour éviter les risques de récidivisme ? Dans les lignes à suivre, nous apportons la réponse à toutes ces préoccupations, avec en bonus, un traitement efficace pour s’en débarrasser.

Qu’entend-on par candidose vaginale ?

candidose vaginale

La candidose vaginale est une infection génitale bénigne pour la plupart des cas. En effet, la flore vaginale de la femme est composée de bactéries qui restent dans la muqueuse vaginale afin d’assurer la protection des barrières naturelles du vagin. Cependant, cette barrière naturelle de par sa fragilité peut être atteinte de la candidose, une infection gênante pour l’appareil génital féminin.

L’affection est causée par un champignon appelé le candida albican ou le candida glabrata. La mycose vaginale n’est pas une maladie sexuellement transmissible, cependant il est possible qu’un rapport sexuel non protégé déclenche cette infection.

Quelles sont les causes de la candidose vaginale ?

Bien que le champignon candida soit naturellement présent dans la flore pour assurer la défense du vagin grâce à son acidité, son excès est source de malaise. Ce qui provoque dans la majorité des cas l’infection appelée candidose vaginale ou la mycose vaginale.

Par conséquent, la prolifération de la bactérie candida albican est la cause principale de cette affection. Mais qu’est-ce qui entraîne l’augmentation ou l’excès du candida albican dans le vagin ?

Les facteurs qui favorisent l’apparition de cette infection

Plusieurs facteurs favorisent la production excessive de ce champignon dans la flore vaginale :

  • la pratique de toilette intime à l’excès avec des produits agressifs
  • la grossesse au troisième trimestre
  • la ménopause quoique les femmes en ménopause n’attrapent pas aussi vite la mycose vaginale
  • les menstruations en raison des changements hormonaux
  • le diabète
  • la prise de certains antibiotiques
  • la mauvaise hygiène locale
  • le port de vêtement synthétique et serré
  • les rapports sexuels. Bien que la candidose ne soit pas une maladie sexuellement transmissible, les rapports sexuels répétitifs peuvent favoriser la production excessive de la bactérie
  • l’acidité vaginale
  • la pratique des activités sportives ou la chaleur
  • l’assèchement de la vulve à cause des protège-slips
  • la consommation excessive du sucre
  • les baignades dans une piscine contenant du chlore et
  • la prise de pilules contraceptives.

Tous ces facteurs jouent un rôle dans le développement excessif du champignon causant la candidose dans la flore vaginale. Il est donc important d’adopter des comportements hygiéniques. Cette bonne hygiène permettra de diminuer la quantité de bactéries candidas albicans dans la muqueuse et d’établir l’équilibre dont a besoin la muqueuse.

Quels sont les symptômes de la candidose vaginale ?

les symptômes de la candidose vaginale

Environ 75 % des femmes de la candidose ou de la mycose vaginale, une fois dans leur vie. Il faut donc connaître ses manifestations afin de vite le traiter pour éviter les désagréments qu’elle cause dès son apparition.

La première manifestation de la candidose vaginale est la démangeaison de la vulve ou du vagin qui est généralement permanent. Vous aurez des envies de grattage à chaque instant. Ensuite, il y a les pertes blanches crémeuses et épaisses qui peuvent vous rappeler le lait caillé. Ou encore les douleurs que vous ressentez lors des rapports sexuels. À cela, s’ajoutent les brûlures durant la miction. Enfin, le gonflement ou la rougeur de la vulve durant la période de l’infection est également un symptôme.

La démangeaison reste le symptôme principal pour reconnaître la candidose vaginale quoique parfois les maladies dermatologiques aient la même caractéristique. Il faut donc s’assurer que la perte blanche est épaisse, nombreuse et inodore pour parler de la candidose vaginale ou la mycose vaginale. Dans le cas contraire, une consultation urge pour éliminer le risque de souffrir d’une infection sexuellement transmissible.

Comment éviter alors la mycose vaginale qui demeure désagréable pour la femme, bien qu’elle ne soit pas nuisible pour l’organisme ?

Le traitement contre la candidose vaginale

Cette infection assez désagréable à vivre et parfois très douloureuse amène les femmes souffrantes de ce mal à vite se soulager en faisant des traitements. Par ailleurs, il est tout aussi possible que votre mal disparaisse sans que vous n’ayez à suivre un traitement. Dans ce cas, plus de peur que de mal.

traitement contre la candidose vaginale

La femme ayant déjà eu la candidose vaginale et qui a consulté un médecin reconnaît l’infection vaginale à travers ses différentes manifestations. Elle sait généralement le comportement à adopter et le traitement à suivre pour y mettre fin.

En revanche, les femmes enceintes devront se montrer plus prudentes. En effet, les femmes enceintes qui ont moins de 18 ans doivent consulter un gynécologue. Il en est de même pour celles qui ont eu l’infection au moins quatre fois dans une année juste par souci de précaution. D’autre part, si les symptômes cités plus haut sont accompagnés de fièvre, de douleur, de saignement ou des sécrétions malodorantes, il urge de consulter un médecin au plus vite pour un diagnostic.

Après le diagnostic ou la confirmation du docteur sur l’effectivité de l’infection, vous avez la possibilité de choisir entre deux traitements disponibles : le traitement systémique ou le traitement local. Par contre, il revient au médecin de souligner le traitement qui convient pour éradiquer ou normaliser la quantité de bactéries.

Comment s’effectue le traitement systémique ?

Pour ce traitement, vous aurez à prendre des médicaments antifongiques comme les gélules ou les capsules de manière orale. Par voie orale, les médicaments antifongiques circulent dans les flux sanguins afin d’atteindre la zone cible pour détruire les bactéries responsables de l’infection vaginale. Ce traitement est possible uniquement sur ordonnance médicale, car il doit être prescrit par le médecin traitant.

Traitement de la candidose vaginale avec Mycostatine (Nystan)

Commandez la solution antifongique Nystan (livraison gratuite en 24h)

Au cours de la consultation, le docteur effectue un prélèvement vaginal à l’aide d’un écouvillon. Grâce à ce prélèvement, une analyse au laboratoire permettra d’identifier le micro-organisme responsable du mal et le docteur pourra opter pour le traitement adéquat. L’objectif de ce traitement est de procéder à la régulation de la bactérie en supprimant les excès. Ainsi, cette bactérie pourra accomplir sa mission principale : la protection des barrières naturelles de l’appareil génital féminin.

En quoi consiste le traitement local ?

Ce traitement consiste à utiliser des ovules ou comprimés vaginaux. Traitement possible sans ordonnance, le soin local de la candidose vaginale s’effectue par l’introduction des ovules vaginaux les soirs, et même pendant les règles.

Ce traitement dure environ trois jours, mais il existe également un traitement d’une journée (mono dose) tout aussi efficient. Pour plus d’efficacité, votre pharmacien peut vous conseiller l’utilisation d’une crème ou lotion que vous devez appliquer une à deux fois par jour sur votre vulve.

En raison du fait que le traitement local n’est pas sujet à une ordonnance, il est bien d’être certaine d’avoir la candidose vaginale avant de démarrer le traitement. Éviter l’auto médication est important pour la bonne santé de la flore vaginale. Votre partenaire aussi faire un traitement s’il est souvent irrité ou s’il constate des éruptions blanchâtres ou des démangeaisons. Il pourra appliquer une crème antimycosique pendant trois semaines.

Comment prévenir la candidose vaginale ?

Le grand risque de la candidose vaginale réside dans sa capacité à revenir à chaque moment. Étant déjà désagréable comme situation, le récidivisme de la candidose vaginale indispose sérieusement les femmes qui en souffrent. Comment prévenir la candidose vaginale ? Il vous suffit d’adopter quelques règles et comportements hygiéniques.

  • Privilégiez le port des sous-vêtements souples et en coton
  • Le vagin étant autonettoyant, évitez les toilettes intimes poussées et l’utilisation des produits de toilette agressifs ou parfumés
  • Adoptez des produits hygiéniques doux contenant du pH
  • Changez les couches de toilettes durant la période menstruelle au moins toutes les 5 heures
  • Utilisez les lubrifiants lors des rapports sexuels pour éviter les lésions dues au frottement
  • Rincez-vous le corps après la baignade dans la piscine à cause du chlore qui irrite la muqueuse vaginale
  • Réduisez votre consommation des sucres.

Solution efficace contre le récidivisme candidose vaginale

Soulagez votre candidose vaginale grâce à Candiom

Afin de lutter contre le récidivisme de la candidose vaginale, une solution plus efficace est désormais disponible avec Candiom. Sa formule unique et sa composition naturelle font de cette solution une option attrayante. Le Candiom est fabriqué dans une firme française qui produit des compléments alimentaires dans le respect des règles hygiéniques et sanitaires.

Soulagez votre candidose vaginale grâce à Candiom en prenant trois gélules au moment de votre repas de façon journalière avec un verre d’eau. Grâce à ces ingrédients naturels, candiom, favorise la ténacité de l’organisme en intervenant dans le processus de l’élimination de l’organisme. Il assure également la protection du foie et stimule la purification du corps. En revanche, il est important de se rappeler que le Candiom ne peut remplacer les avantages que confère la consommation des plats équilibrés.

En conclusion, assurez-vous d’avoir une bonne hygiène vaginale et privilégiez les traitements naturels. Ce faisant vous serez à l’abri des effets indésirables et d’infections sexuelles.

Soulagez votre Candidose Vaginale grâce à Candiom

Soulagez votre candidose vaginale dès à présent grâce au traitement naturel Candiom

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. elit. nec velit, dolor. tristique id leo vel, amet, elit.