Candidose digestive : comment traiter la candidose intestinale

Encore appelées mycoses intestinales, les candidoses intestinales sont des troubles digestifs qui peuvent devenir très difficiles à supporter au quotidien. Les symptômes de la maladie étant souvent vagues, il est important de connaître l’essentiel sur cette pathologie, qui est en réalité plus facile à contracter qu’on le croit.

Entre définition, causes, symptômes, conséquences, prévention et surtout traitement, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour bien traiter la candidose intestinale à travers ce guide complet et détaillé sur la maladie. Focus !

Qu’est-ce que la candidose intestinale ?

De façon générale, le terme « candidose » désigne une infection aux levures, provoquée par un champignon (appelé mycose) des muqueuses et de la peau. L’organisme responsable de cette infection est une levure (un champignon) appelée candida, d’où le nom de candidose donné à cette infection.

À la base, la présence de cette levure dans l’organisme est tout à fait normale. En réalité, elle fait même partie des champignons qui contribuent au bon fonctionnement de l’organisme. Il y a candidose, donc pathologie, lorsque la levure commence à se multiplier de façon démesurée et incontrôlable, provoquant plusieurs symptômes indésirables, notamment des douleurs et des inflammations au niveau de la partie concernée.

candidose intestinale

De façon spécifique, la candidose intestinale est donc une forme de candidose digestive, caractérisée par la prolifération anormale et démesurée du « candida albicans » dans la zone intestinale (en commençant généralement par le gros intestin). Les symptômes sont divers, et ils se manifestent différemment en fonction de la localisation précise de l’infection.

Mais intéressons-nous d’abord aux causes de cette pathologie.

Les causes de la candidose intestinale

Par cause, on cherche ici ce qui peut favoriser la prolifération anormale de la levure de candida dans la zone intestinale. Généralement, on associe le développement de la candidose intestinale à un déséquilibre de la flore intestinale, ou à une défaillance du système immunitaire.

Mais plus concrètement, cette pathologie peut être causée par :

  • une alimentation trop riche en sucre : la bactérie se nourrit principalement de sucre. Le risque de contracter la pathologie est d’ailleurs plus élevé pour les personnes diabétiques.
  • Un affaiblissement significatif du système immunitaire : les personnes souffrant de cancer et du SIDA sont également plus exposées à cette pathologie.
  • Une prise trop importante d’antibiotiques : si sa mission est de détruire la bactérie cible, l’antibiotique détruit également plusieurs bonnes bactéries sur son passage, causant un déséquilibre de la flore intestinale à la longue.
  • D’importants bouleversements hormonaux.
  • Un stress trop accru sur une longue durée : favorisant la sécrétion de cortisol. Un stress aussi important contribue à rendre le milieu digestif acide, ce qui est un terrain de prédilection par excellence du champignon de candida.

Les causes de la candidose intestinale

Lorsqu’elle est contractée, la candidose intestinale peut se manifester de différentes manières. Les symptômes sont nombreux, mais pas forcément standards.

Les symptômes de la candidose intestinale

Si avec d’autres formes de candidose (notamment celle de la peau), on peut facilement identifier des signes extérieurs pour reconnaître la maladie, ce n’est pas tellement le cas avec la candidose intestinale.

Les symptômes directs de cette infection pathologie sont principalement internes à l’organisme. Le plus déconcertant, c’est qu’ils s’apparentent souvent à de petits troubles quotidiens, et de ce fait, ils peuvent ne pas inquiéter le patient au départ.

Ainsi, si vous êtes atteint de candidose intestinale, vous pourriez avoir :

  • des indigestions
  • des nausées
  • des diarrhées
  • des gastrites et des constipations
  • des brûlures ou des crampes d’estomac
  • des démangeaisons
  • de l’ulcère (dans de rares cas).

Il s’agit donc généralement de troubles du transit intestinal. Par ailleurs, la candidose intestinale peut se manifester par des symptômes extérieurs comme les ballonnements ou des gaz intermittents et persistants.

Les symptômes de la candidose intestinale

Dans certains cas, la pathologie peut même donner lieu à des symptômes indirects assez inquiétants. On peut, en effet, noter chez certains patients une fatigue accrue et persistante, des allergies et intolérances nouvelles ou, plus rarement, des troubles au niveau des appareils génitaux.

Il faut donc retenir que les symptômes ne sont pas forcément cumulatifs et ils peuvent considérablement varier d’un cas à l’autre. Il revient toujours au médecin de déterminer avec certitude, la présence ou non d’une candidose intestinale. D’où l’importance du diagnostic…

Le diagnostic de la candidose intestinale

On aura beau présenter la quasi-totalité des symptômes cités plus haut, le médecin est le seul capable de diagnostiquer avec certitude, une candidose intestinale. Mais, même ce dernier a besoin de beaucoup d’attention pour diagnostiquer la pathologie. Pour ce faire, ce dernier procède à un bilan sérologique dans le but de détecter les agents responsables de la candidose.

Mais la tâche est loin d’être facile, car, comme il l’a été mentionné plus haut, la présence du champignon de candida dans l’organisme est tout à fait normale. La tâche du médecin sera alors de déterminer, s’il y a un surplus de candida dans l’organisme. Ce dernier peut avoir besoin de faire une coproculture (une culture bactériologique de selles) pour établir son diagnostic. La présence d’un nombre trop élevé de candidas dans les selles est, en effet, un indicateur par excellence de candidose digestive.

Par ailleurs, depuis quelques années, les médecins ont également recours à une technique appelée coloscopie pour faire leur diagnostic. Il s’agit d’un examen de 20 à 30 minutes qui permet au médecin de faire une étude complète et détaillée de la paroi interne du gros intestin (le côlon), grâce à un appareil appelé le coloscope. Une fois le diagnostic établi, il faut maintenant traiter la candidose.

Le traitement de la candidose intestinale

Le diagnostic permet au médecin de déterminer le traitement approprié pour soigner la candidose intestinale. Il s’agit principalement d’un traitement de type antifongique (traitement avec des médicaments ayant la capacité de tuer les infections causées par des champignons), qui s’accentue sur l’utilisation d’antimycosiques.

Traitement de la candidose intestinale avec Mycostatine (Nystan)

Commandez la solution antifongique Nystan (livraison gratuite en 24h)

Pour les candidoses digestives, le fluconazole est la molécule la plus utilisée pour réaliser le traitement. Le médicament se présente généralement sous forme de gélule et doit être prescrit par ordonnance du médecin. Il est utilisé aussi bien chez les adultes que chez les enfants.

Toutefois, le traitement médicamenteux à lui seul ne suffit pas pour soigner une candidose intestinale. Étant donné qu’elle cause un trouble important du fonctionnement digestif, elle nécessite une rééducation alimentaire du patient. Dans les faits, ce dernier devra :

  • réduire totalement (sinon supprimer) la consommation de sucre pendant la durée du traitement
  • éviter la consommation d’aliments trop acides
  • éviter la consommation d’aliments fermentés
  • éviter la consommation d’alcool et de tabac
  • limiter la consommation de caféine
  • manger plus d’aliments riches en protéines et en lipides (acides aminés).

Ce régime alimentaire particulier est indispensable, car il permet de rééquilibrer la flore intestinale, afin de réguler convenablement la présence du candida dans l’organisme. Toutefois, il ne faut, en aucun cas, penser qu’à elle seule, elle peut traiter la candidose. Elle doit être associée aux recommandations du médecin, basées sur le diagnostic et la cause particulière du déséquilibre.

Ainsi, si la cause est par exemple liée au stress, le médecin pourrait bien prescrire un antistress au patient. Le traitement se fait donc au cas par cas.

Les solutions naturelles efficaces pour soulager sa candidose

La candidose est une pathologie bien plus fréquente qu’on ne le pense. Heureusement, il existe de plus en plus de solutions efficaces pour la traiter rapidement et correctement. À cet effet, la solution Candiom est l’un des meilleurs traitements naturels adaptés à la pathologie.

Réalisé à base d’ingrédients totalement naturels comme les feuilles d’olivier, les racines de bardane, les pépins de pamplemousse, du chardon marie et des feuilles de papaye, Candiom garantit un traitement 100 % naturel, fortement recommandé pour les adeptes du bio. Chacun des ingrédients utilisés a été sélectionné pour des propriétés spécifiques pertinentes dans le traitement de la candidose.

Par exemple, l’olivier utilisé dans la composition du traitement favorise considérablement les fonctions d’élimination de l’organisme, tandis que la bardane en accroît la résistance. Le chardon marie a, pour sa part, une fonction purificatrice très puissante pour l’organisme.

Ce médicament est fabriqué en France par une firme reconnue et spécialisée dans les compléments alimentaires. En suivant un traitement régulier de 3 gélules par jour, vous soulagerez rapidement votre Candidose Digestive.

Soulagez votre Candidose Intestinale grâce à Candiom
En savoir plus sur le traitement naturel Candiom

Prévenir efficacement la candidose intestinale ?

Soigner, c’est bien, mais prévenir c’est toujours mieux. Si vous avez la chance de ne pas encore être atteint de candidose intestinale, il vaut mieux œuvrer pour que cela reste ainsi. Pour cela, voici quelques attitudes préventives très utiles que vous devriez commencer à adopter dès maintenant.

Équilibrez vos repas

On ne le dira jamais assez, mais un repas équilibré, ce n’est pas du luxe. C’est surtout un moyen de garder une parfaite santé digestive. Dans ce cas précis, cela contribue à maintenir votre équilibre digestif, réduisant ainsi vos risques d’attraper une candidose intestinale.

Limitez votre consommation de sucre

On l’a vu un peu plus haut, le sucre est l’allié par excellence de prolifération du champignon de candida. Moins vous consommez de sucre, moins le champignon pourra se proliférer dans votre organisme.

Traitez rapidement vos infections buccales

Candidose buccale langue

Les candidoses buccales peuvent rapidement s’étendre au système digestif, favorisant entre autres la candidose intestinale.

N’hésitez pas à utiliser un complément de probiotique

Ce sont des compléments alimentaires spéciaux (à l’instar de Candiom), qui permettent d’équilibrer la flore intestinale et d’améliorer le confort digestif. Ils existent sous différentes formes, et se prennent avec les repas, suivant une posologie donnée.

En adoptant ces habitudes, vous devriez limiter considérablement votre risque de contracter cette pathologie, qui peut être très dérangeante pour le patient.

Voilà ! Vous savez absolument tout sur la candidose intestinale. Vous devriez maintenant pouvoir la reconnaître et adopter le comportement idéal, que ce soit pour la prévenir ou pour la traiter.

Soulagez votre candidose intestinale grâce à Candiom

Soulagez votre candidose digestive dès à présent grâce à la solution Candiom

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec id, risus. Aliquam amet, mattis libero.